fbpx

VERS COMPOSTELLE AUJOURD’HUI

VERS COMPOSTELLE AUJOURD’HUI

PÈLERINAGE ET/OU TOURISME?

C’est une idée fausse de croire que les Chemins de Compostelle sont uniquement dédiés aux pèlerinages et empruntés essentiellement par des « marcheurs » dans un but religieux.

Certes, on y rencontre encore aujourd’hui des « Pèlerins » animés par leur foi et désireux de se rendre jusqu’à la cathédrale de Santiago en se recueillant, au long du chemin, dans les nombreux sanctuaires qui jalonnent la route. Toutefois, la grande majorité des visiteurs y sont avant tout des « randonneurs » qui empruntent ces sentiers dans un but touristique, historique et culturel en y pratiquant des vacances actives et le RANDO-TOURISME.

Une grande partie de ces anciens chemins de pèlerinage du Moyen-Âge a permis le développement du vaste réseau européen de randonnées où ces grands chemins principaux, utilisés autrefois par les pèlerins et remis au goût du jour,  sont rejoints par une multitude de sentiers secondaires et de petits itinéraires régionaux.

Pour les adeptes du RANDO-TOURISME, c’est un terrain de jeu idéal : un excellent balisage sur des terrains variés, une grande diversité d’hébergements, de la restauration disponible et de nombreux services tels que navettes pour voyageurs et transport des bagages.

S’il est vrai que ces anciens chemins, en raison de leur origine, sont jalonnés d’édifices religieux du temps passé méritant une visite, ils présentent aussi bien d’autres attraits pour la découverte selon les itinéraires : villages et vestiges médiévaux, châteaux, bourgades pittoresques, panoramas, sites touristiques exceptionnels, vignobles, vallées paisibles ou paysages côtiers, gastronomie du terroir et bien plus encore.

Ainsi, la Voie du Puy en France – le Chemin mythique vers Compostelle qui s’étend sur près de 750 km entre le Puy-en-Velay et St-Jean-Pied-de-Port – est devenu, entre autres itinéraires, un des lieux de prédilection pour les randonneurs profanes et curieux qui désirent -de manière conviviale – découvrir une région pendant quelques jours et revenir aux sources en pratiquant la randonnée pédestre. Ceci est également vrai pour la plupart des autres chemins de St-Jacques en Europe.

Parmi les étapes fort nombreuses sur tous ces chemins, nous avons fait un choix des itinéraires les plus représentatifs. Adepte du rando-tourisme ou pèlerin aux motivations très personnelles, chacun y trouvera ce qu’il cherche dans une ambiance de partage de la route. À CHACUN SON CHEMIN

REVENIR AU SOMMAIRE ET CHOISIR UN NOUVEAU THÈME!