fbpx

VERS COMPOSTELLE … LE PUY-EN-VELAY À AUMONT-AUBRAC (2)

JOUR 2 : DE MONTBONNET À MONISTROL D’ALLIER (15 km)

Après un solide déjeuner de spécialités  » maison « , notre hébergeur nous ramène à Montbonnet d’où nos continuons notre randonnée jusqu’à Monistrol d’Allier, d’abord par une montée tout-à-fait acceptable d’environ 3 km puis lors d’une longue descente dans les gorges de l’Allier, la rivière qui marque la frontière naturelle entre le pays du Velay et celui du Gévaudan.

Sur l’ensemble de notre circuit, ce sera la seule fois où une erreur d’inattention nous fait quitter l’itinéraire prévu en manquant un balisage. Un moment convaincus d’être toujours sur la bonne route, nous vérifions cependant notre chemin un plus loin auprès d’une dame agée qui s’occuppe de son jardin. Bien aimable, elle insiste plusieurs fois pour nous offrir un café et nous comprenons assez vite qu’elle ne voit jamais passer quelqu’un devant sa porte et qu’elle est seulement ravie d’avoir de la visite ! Plus de doute : nous sommes hors itinéraire. Pas question de rebrousser chemin ! Nous traversons donc le hameau complètement désert et peu après rencontrons une rivière qui, au vu de sa largeur, ne peut être que l’Allier. Notre destination étant située en bas dans la vallée, il est clair que nous devons marcher dans le sens du courant pour la rejoindre mais aucun sentier ne longe la rivière dans cette direction. S’écartant de nouveau de notre objectif, nous remontons la rivière au lieu de la descendre et trouvons finalement un pont nous permettant de la traverser et de rejoindre la route nationale qui mène à St-Privat, étape intermédiaire de la journée. Un petit détour de 5 km qu’il faut bien sûr rajouter à distance prévue de l’étape! Erreur de débutants et mésaventure prise quand mème avec le sourire … mais seulement à l’arrivée à St-Privat!

ST-PRIVAT D'ALLIER

ST-PRIVAT D’ALLIER

Nous ne prendrons pas le temps de visiter St-Privat, ni son église romane, ni les vestiges de son château. Il fait chaud, nous sommes affamés car nous avions décidé le matin d’y faire notre épicerie et d’y pique-niquer mais nous arrivons un peu tard. Le pique-nique se transforme donc en diner au restaurant local où nous retrouvons par hasard le couple canadien de la veille. Lui aussi fait une pause, à l’ombre et en terrasse.

LA CHAPELLE DE ROCHEGUDE

LA CHAPELLE DE ROCHEGUDE

Un bel après-midi ensolleillé nous fait découvrir l’émouvante chapelle de Rochegude du XIIème S., dédiée à St-Jacques. Classée monument historique, située près des ruines de l’ancienne forteresse des seigneurs de Montlaur, elle domine la vallée sur son éperon rocheux et offre un splendide panorama sur la Trouée de l’Allier. Un descente quelque peu abrupte mais pratiquable avec un peu de prudence et d’attention nous permet ensuite de rejoindre Monistrol à travers une belle forêt de résineux.

Hébergement disponible oblige lors de nos réservations, nous communiquons de nouveau avec nos hôtes de la veille puisqu’une deuxième nuit est prévue chez eux. Ils viennent également nous chercher à Monistrol. La tablée du soir a changé et nous sommes sept invités ce soir avec un nouveau couple français, un couple américain de Seattle et leur jeune adolescente, particulièrement fière devant ses parents de communiquer avec nous en français qu’elle étudie aux États-Unis ! Une superbe soirée en très bonne compagnie avec toutes les attentions de nos hôtes qui nous recoivent simplement mais avec grand coeur. Ils nous parlent surtout avec passion de leur métier en voie de disparition, activité où dextérité et rapidité sont incontournables : ils sont en effets  » tondeurs de moutons  » et ferment le gîte pendant la saison de tonte pour partir de ferme en ferme tondre dans la région des centaines de bêtes. Ils espèrent, sans trop y croire cependant, que leur fils prendra la suite et on leur souhaite.

RETROUVEZ-NOUS SUR CE BLOG POUR LA JOURNÉE SUVANTE …